Ramsay Santé
Hôpital privé Dijon Bourgogne

Générosité sans frontières

Article le

Retour sur une formidable chaîne de solidarité qui a permis d’ouvrir un centre de soins et 2 points d’appui santé, pour venir en aide aux plus démunis.

Générosité sans frontières

Il y a peu, les cliniques de Chenôve, Fontaine et Sainte-Marthe ont fermé leurs portes. Toutefois, de nombreux équipements restaient en parfait état de marche. Ainsi, certains ont été redistribués vers les établissements du Pôle Bourg/Chalon (notamment l’Hôpital privé Sainte-Marie à Chalon-sur-Saône et la Clinique des Rosiers à Dijon) –  les autres ont fait le bonheur des associations. C’est le cas de Croissance et Vie, qui lutte contre la pauvreté, et qui a pu compter sur la mobilisation du personnel du pôle de santé. En effet, de bon matin, sur chaque site, c’est avec le sourire que grands et petits, hommes et femmes de tout âge ont soulevé et transporté les divers lits, brancards, commodes, couveuses etc. pour les charger dans un container de 65m3. Puis, cette énorme boîte de métal, remplie à ras bord de matériel, a pris la mer fin décembre 2018, direction la capitale de la République Démocratique du Congo, Kinshasa.

Un voyage de plusieurs mois qui s’est achevé le 26 mars 2019, à 4h du matin, puis à 8h, lorsqu’une équipe sur place a ré-ouvert le container, pour procéder à un déchargement méthodique, organisé sous l’œil vigilant du président de l’Association Croissance et Vie Congo.

La santé pour tous

Le but de cette démarche ? Lutter contre la pauvreté grâce à:

  • La formation professionnelle pour donner de la qualification et un emploi (Kinshasa).
  • L’implantation de centres de soins et dispensaires, les uns à vocation rentable pour financer les autres à destination des populations les plus défavorisées et qui n’ont à ce jour que très peu accès aux soins.
  • La lutte contre la malnutrition des bébés dans les villages reculés par une équipe médicale mobile qui apporte du soin, des formations par une nutritionniste (à destination des mamans), l’apprentissage de la culture de légumes variés et l’alphabétisation des mamans.
  • La prise en charge des études de plusieurs jeunes qui veulent devenir pour les uns médecins, pour les autres infirmières.
  • Chaque projet (centres de soins et centres de formation) est supervisé par des professionnels expérimentés.

“Ainsi, l’ouverture d’un centre médical et de deux points d’appuis santé, l’un dans les quartiers pauvres de Kinshasa, l’autre en Brousse où un médecin et une infirmière passeront chaque semaine est imminente,” explique Samuel Chateau, responsable technique du Pôle Savoie, à l’origine de l’organisation de la répartition des matériels. Car éduquer, soigner et nourrir est une devise que chaque peuple a le droit de prononcer, et des droits auxquels il doit prétendre.

Article précédent

Prise en charge du patient en situation de précarité souffrant d'obésité

L'Espace Médical Nutrition et Obésité a mis en place un programme, avec le soutien de l'Hôpital privé Dijon Bourgogne et de l'Agence Régionale de Santé...

Article suivant

Ramsay Santé est aussi sur Instagram !

Le Groupe diversifie sa communication sur les médias sociaux en lançant son compte Instagram.