Ramsay Santé
Hôpital privé Dijon Bourgogne

Visite autorisée du second parent à la Maternité

Article le

L’Hôpital privé Dijon Bourgogne, œuvre chaque jour pour proposer une prise en charge sécuritaire et adaptée à l’ensemble de ses patientes de la Maternité. Nous avons souhaité respecter votre projet de naissance et ainsi permettre au futur papa d’être présent en salle de naissance (sous conditions) pour que vous puissiez vivre ensemble ce jour unique !

À compter du 30 juin, nous assouplirons les modalités d’accompagnement des conjoint-e-s en maternité.

Aussi, la présence du second parent sera autorisée s’il est asymptomatique et sous certaines conditions concernant notamment le respect des règles d’hygiène et l’absence de déplacements dans le service. Toute sortie sera définitive.

  • Il pourra rester toute la durée de l’accouchement, dès lors que le travail est commencé.
  • Pour les suites de naissances, une seule visite par patient par jour sera possible (sortie obligatoire avant 19H)
  • L'accompagant pourra, s'il le souhaite rester dormir auprès de la maman et du nouveau-né, selon les prestations hôtelières choisies.

Cette organisation est susceptible d’être modifiée en fonction de l’évolution de la situation.

 

Les équipes soignantes de la Maternité restent mobilisées pour vous offrir une prise en charge dans les meilleures conditions de sécurité et de confort pour votre famille.

 

Accès à la maternité :

L’accès pour les accouchements et les consultations en urgence en salle d’accouchement est maintenue par l’entrée latérale « urgence maternité ».

Les consultations programmées auprès de l’anesthésiste ou du gynécologue de garde se feront à nouveau par l’entrée principale.

Article précédent

Nos Engagements Patients pendant la pandémie

Les 6 Engagements Patients du groupe Ramsay Santé pour sécuriser les patients dans le contexte de pandémie.

Article suivant

L’après Covid-19 : des séquelles sur le système respiratoire

Qu’en est-il lorsqu’une personne, guérie du Covid-19, retourne chez elle ? Le quotidien peut-il reprendre comme avant ? Beaucoup de patients ont des...